13/04/2006

Lamellophone - SANZA

 


"Il est bon de savoir quelque chose des moeurs de divers peuples, afin

 de juger des nôtres plus sainement, et que nous ne pensions pas que

tout ce qui est contre nos modes soit ridicule et contre raison, ainsi

qu'ont coutume de faire ceux qui n'ont rien vu ..."

 Descartes  (Discours de la Méthode)

 

"The understanding increases enjoyement"

Nelson Rockfeller


 

SANZA

 

 

(Mbira - Likembe - Kalimba - Thumb Piano - Finger Piano)

 

 

       La SANZA, ce petit instrument de musique typiquement africain, qui fut jadis un des plus populaire de l'Afrique Noire, est comme beaucoup d'autres instruments de musique traditionnels tombé en désuétude par les processus d'acculturation des traditions musicales des anciennes sociétés tribales.
 
       Toutefois, depuis quelques décennies et plus particulièrement ces dernières années, les migrations, le tourisme de masse, et les technologies modernes de communication ont provoqué l’arrivée sur les scènes internationales des « musiques du monde » ou « world music »  dont sont friands nos contemporains. Et donc une renaissance avec l’usage adapté aux techniques modernes des instruments traditionnels et un intérêt international pour ces musiques, leur permettant de survivre à l’acculturation de leur propre environnement.
 
       Beaucoup de pays d’Afrique, tels que la R.D. du Congo, le Zimbabwe, avaient gardé, pour ce genre d’instrument appelé sanza ou mbira, une tradition, remise à l’honneur par un usage adapté (l’électrification, par exemple) de ce petit instrument que l’on fabrique même, actuellement, jusqu’en Indonésie.
 
 
       Cet ensemble, de plus de 300 sanza provenant de différentes régions d'Afrique Noire, ne représente qu'un échantillon du thème sanza africaine. Si elles ne sont pas toutes des chefs-d'œuvre, certaines prêtant même à controverse dans le milieu des puristes. Certains pensent qu’un objet n’est pas authentique parce qu’ils n’en ont pas vu de semblable dans les livres, musées ou expositions. Mais n’en existe-il pas d’autres ?
 
Pline l’Ancien dans cet adage disait déjà:
« Ex Africa semper aliquid novi » ce qui pourrait se traduire « d’Afrique vient toujours quelque chose de nouveau ».
 
       En majorité ces sanza n’en n’ont pas moins un vécu que leur a donné un long usage. N’étant pas ethnomusicologue, mais seulement un amoureux des instruments de musique traditionnels, mon intention n’est donc pas de faire œuvre scientifique, mais de montrer par cet ensemble de plus de 300 sanza, la diversité de cet instrument de musique sur le continent africain, en le décrivant et le situant, si cela est possible, dans le contexte qui l’a vu naître.
 
       Les informations les concernant ont été extraites de nombreux ouvrages traitant des instruments de musique traditionnels d'Afrique Noire et aussi d’une documentation personnelle, ou obtenues auprès d’amis et de personnes, qui m’ont procuré ces sanza, et qui par leur activité détiennent d'utiles renseignements concernant leur origine.

Source: Photo Charles Hénault

Légende: Musicien avec sanza sur calebasse

Pays: R.D. Congo

Fb/ch02

 

Source: Photo J. Keita - 2001

Légende: Jeune fille Mursi jouant de la sanza

Pays: Ethiopie (région Mursi)

Fb/cp19

 

Source: Carte postale - avant 1940

Légende: Some say that singing is a sort of art, I think myself it’s pouring out one’s heart Africa

Pays: -

Fb/cp01